lundi 16 mai 2011

Une petite librairie heureuse, remplie de l'air et de la chanson du vent, petite communauté provisoire en devenir!

Elise Gruau et son bel "Artichaut"
Nathalie Riera en lecture
Paul de Brancion en conversation avec le public
Nathalie Riera, Jacques Estager et Paul de Brancion


"Il a dévié les vagues, cette fois les talus d'herbe étaient déserts.
Marchant sur la grève, il a cherché l'océan, les varechs parmi les perroquets de mer qui criaient du haut des rochers.
Là fut suspendu le temps des choses à une engloutie sans trace de gloire posthume."

Paul de Brancion, Temps mort, édition Lanskine

1 commentaire:

  1. A, E, I, O, U :
    l’accueil, le principe, l’accueil,
    un principe, un serpent,
    à l’infini un cortège pour Orphée.

    Arthur et des voyelles : A, E, I, O, U,
    le commencement, le principe, l’accueil.

    “L’artichaut
    au coeur tendre
    s’est vêtu en guerrier”. *

    Arthur et des voyous, Caravage et Michelangelo:
    “resto prigion’ d’un cavalier armato” **,
    un artichaut, un cœur dans une masse en arme.

    * Pablo Neruda, “Ôde à l’artichaut”.
    **Michelangelo, “Sonetto XXXI”.

    RépondreSupprimer